Archives de catégorie Social

La médecine esthétique, une alternative à la chirurgie

À l’heure où les pays européens connaissent un vieillissement de la population et un allongement de la durée de vie, la recherche ou la conservation d’un corps et d’un visage ferme et dynamique est un enjeu majeur. Beaucoup pensent que le bistouri et le botox sont les seuls moyens de retrouver dans leur miroir, le reflet d’il y a dix ans. Aujourd’hui, une alternative à la chirurgie esthétique existe : la médecine esthétique.

La confusion entre chirurgie et médecine esthétique

Linguistiquement parlant, les termes « chirurgie esthétique » et « médecine esthétique » sont proches, néanmoins, ils ne désignent pas les mêmes pratiques. Selon le Syndicat National des Médecins Esthétiques, la médecine esthétique concerne « l’ensemble des prescriptions et des actes visant à prévenir, améliorer ou corriger les aspects inesthétiques ou jugés comme tel par l’intéressé, en particulier les conséquences du vieillissement physiologique, et ce, grâce à une approche pluridisciplinaire ». La chirurgie esthétique, s’apparente elle, à un acte médical effractif. Un acte effractif désigne l’effraction de la peau ou d’une muqueuse. La chirurgie esthétique concerne la silhouette, les seins, le visage, la chirurgie intime, les techniques additionnelles ou les cicatrices.
La confusion entre les deux pratiques est d’autant plus présente que certains chirurgiens esthétiques pratiquent des actes de médecine esthétique comme des injections. Lire la suite

Les opérations de chirurgie esthétique remboursées par la sécurité sociale

Quand on parle de chirurgie esthétique, on a souvent tendance à ne pas différencier la chirurgie réparatrice et la chirurgie esthétique. Cette dernière tente d’assouvir un désir de confort et d’esthétisme qui souvent ne se rapporte pas à la question médicale. La chirurgie réparatrice quant à elle englobe les chirurgies qui réparent les dommages ou les traumatismes subis par le corps.

La chirurgie réparatrice

La chirurgie plastique regroupe ces deux domaines d’interventions et il est vraiment utile de savoir à quel taux ils seront remboursés par la Sécurité sociale.
La chirurgie réparatrice est remboursée à hauteur de 100 % dans le cas ou la Sécurité sociale la prend en charge et selon les garanties souscrites par les patients. Un établissement hospitalier public ou un établissement hospitalier conventionné doit prendre en charge l’opération. La chirurgie réparatrice inclut donc toutes les chirurgies qui reconstruisent l’apparence du corps lors d’accident ou de malformation congénitale ou suite à une maladie entre autres: l’ablation du sein lors d’un cancer du sein, le bec de lièvre, les morsures, les brûlures… Lire la suite