QUEL REVÊTEMENT POÊLE PROTEGE LA SANTE ?

QUEL REVÊTEMENT POÊLE PROTEGE LA SANTE ?

Un ustensile de cuisine qui sert à faire cuire ou à faire chauffer comme la poêle peut être en métal nu mais souvent, ce métal est recouvert d’un revêtement. Comment dans ce cas avoir l’assurance que cette matière de revêtement est sain pour la santé et ne cause pas de dégâts sur le long terme ou même sur le court terme sans qu’on en soit tout de suite conscient ?

Les matières de poêle à éviter

Comme pour tout autre ustensile de cuisson, le métal dont est fait la poêle est revêtu d’une matière qui la rend anti-adhésive et esthétique. La popularité du téflon n’est plus à démontrer dans ce domaine au même titre que l’émail et la céramique. Hélas, cette popularité occulte la dangérosité de cette matière. Le revêtement PTFE (polytétrafluoroéthylène) dit communément Téflon se colle en effet au métal du poêle grâce au PFOA (acide perfluorooctanoïque) qui, lorsqu’il est porté à 230°C, devient cancérigène et est à l’origine d’anomalies sur la reproduction et le métabolisme de l’homme. De plus, cette substance nocive persiste dans l’environnement. Une telle température est pourtant facilement atteinte dans la préparation des plats avec une poêle. En ce qui concerne l’aluminium, il a été démontré qu’il est neurotoxique et n’est pas étranger dans les maladies de Parkinson et d’Alzheimer. L’émail quant à lui transmet à la nourriture le plomb, l’arsénic ou le cadmium qu’il contient lorsqu’il est ancien et ébréché.

Les matières de poêle à privilégier

Les alternatives au téflon existent heureusement. Une poêle en fonte, en fer, en acier inoxydable ou en céramique écologique pourrait remplacer le téflon dans votre cuisine. En fonte, la poêle possède déjà une qualité anti-adhésive tout en supportant sans se détériorer des températures supérieures aux températures seuils des revêtement anti-adhésifs courants. En inox, elle est résistante et durable tout en étant facile de nettoyage outre le fait d’être inoffensive pour la santé. En céramique, elle est inoffensive sauf si ce revêtement contient du PFOA. Néanmoins, à partir du moment où le revêtement se fissure, il faut l’abandonner sous peine de subir la nocivité du métal qu’il recouvre. La poêle avec revêtement pierre d’un vendeur tel que Natural Cook Professionnel offre une fiabilité exceptionnelle en raison du revêtement céramique granité sans PFOA qu’elle utilise. Le grès est un anti-adhésif naturel et chauffe uniformément tout en supportant les hautes températures.

Des mesures d’efficacité pour les poêles saines

Bien que certains revêtements de poêles puissent être délicats et bien qu’une poêle avec revêtement pierre comme le grès ou le granite soit idéale, il faut dire qu’il n’y a pas que les matières des ustensiles qui soient déterminants dans la sécurité sanitaire des plats. La surchauffe est la première cause de détérioration des aliments quelle que soit la matière impliquée. Il y a en même temps perte des qualités anti-adhésives, libération des substances toxiques pour l’homme et son environnement et transformation des ingrédients en produits cancérigènes. La règle est d’éviter la cuisson à feu vif tant que faire se peut, de ne pas recourir aux modes de cuisson exigeant le préchauffage des ustensiles et de bien aérer la cuisine. Pour protéger vos poêles des rayures et des éraflures, faites usage d’ustensiles en silicone, bois ou plastique bio et évitez de les laver avec des tampons à récurer ou des laines d’acier.

Conclusion

La protection de la santé de votre famille et de vos invités se fait entre autres avec l’utilisation de poêles en inox, en fonte ou en fer ou de poêles avec revêtement grès, marbre ou granite. C’est le moyen d’éviter les substances cancérigènes et perturbateurs endocriniens libérées par les matières anti-adhésives comme le téflon et l’aluminium. En plus d’éviter ces produits toxiques, il faut quand même aussi permettre à votre cuisine d’évacuer l’air chaud et la fumée de la cuisson.

À propos de l’auteur

experts administrator

Laisser un commentaire