Archives de catégorie Santé

LE PRIX ET LES AIDES FINANCIERES POUR LES APPAREILS AUDITIFS

Ne désespérez pas si vous êtes un malentendant et que l’on vous dise que le coût d’une aide auditive se situe autour entre 1000 € et 2000 €. Votre situation vous permettra peut-être de prétendre à une aide financière liée à votre handicap. Voici un tour d’horizon sur les aides financières auxquelles peuvent prétendre les candidats au port d’appareils auditifs.

Des aides basées sur la situation de handicap

Pour l’AGEFIPH (Association de Gestion des Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées) et la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), un malentendant est à soutenir par une aide financière parce qu’il est victime d’un handicap pouvant portant préjudice à sa propre personne et possiblement à l’entourage au sein duquel il vit et est actif. L’AGEFIPH réserve son aide aux salariés du privé, aux artisans, aux commerciaux et aux travailleurs de la profession libérale. Cette aide s’élève à 50 % de la facture du patient avec un plafond de 700 € par prothèse auditive. La MDPH quant à elle destine son aide aux handicapés auditifs âgés entre 20 et 75 ans et reconnus gravement entravés dans les actes essentiels de la vie.

Des aides basées sur le statut de citoyen actif

Des efforts sont réalisés par l’Etat pour permettre aux personnes handicapées de vivre en tant que citoyens actifs travaillant dans la Fonction Publique ou autre. Aux personnes victimes de perte auditive, il fournit des aides financières pour qu’elles puissent être acceptées et recrutées par les entreprises et vivre de leur travail. Auprès de l’OETH (Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés), un malentendant peut demander une prise en charge jusqu’à 800 € par prothèse en complément des aides tierces. De la part du FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique), un fonctionnaire pourrait jouir d’un financement allant jusqu’à 1600 € sur 3 ans. Pour bénéficier de l’aide qui lui correspond, le patient doit fournir un bilan et un devis délivrés par un audioprothésiste attesté comme Décibel Lunettes Audition qui est un spécialiste de l’appareil auditif à Valence, dans la Drôme.

D’autres types d’aides

Déjà avant 2019, l’Assurance maladie incluait la prise en charge d’une partie du prix de l’appareil auditif et cela s’est encore amélioré en 2019 avec l’arrivée de la Réforme 100 % santé. Avec l’augmentation de la base de remboursement de la sécurité sociale à 350 €, le remboursement pour une prothèse auditive s’élève à 210 € et donc le double pour les deux oreilles. Cela vient s’ajouter à la prise en charge partielle des frais d’appareillage auditif faite par les complémentaires santé. Vous connaîtrez le niveau de la prise en charge en vous informant auprès de votre mutuelle santé. En ce qui concerne les retraités sans CMU, il faut voir ce que l’assurance maladie peut offrir comme allocation supplémentaire en lui adressant une demande. Pour l’enfant, il faut se renseigner auprès de la MDPH ou de la DDASS. Figurant dans la Liste des Produits et Prestations (LPP) de la sécurité sociale, l’appareillage auditif bénéficient d’un remboursement. Le type d’aide pouvant être obtenu dépend de la situation socio-professionnelle du malentendant. La démarche consiste à obtenir un devis de la part d’un audioprothésiste attesté puis faire une demande.

INFECTION NOSOCOMIALE ET INDEMNISATION

Quelle réparation pourrait-on obtenir si on attrapait une infection pendant un séjour de soin dans un établissement de santé ? Zoom dans cet article sur l’essentiel à savoir au sujet du cas de ce qui est médicalement appelé infection nosocomiale.

Quand une infection est-elle considérée comme nosocomiale ?

Une infection est dite nosocomiale lorsqu’elle s’attrape dans le cadre de la prise en charge d’une personne dans un établissement sanitaire. Il faut qu’il puisse être démontré par une expertise réglementaire que le patient ne l’avait pas déjà en incubation lors de son admission dans l’établissement, qu’elle y a été contractée puis s’y était développée au moins 48 heures après. De même, l’infection qui survient dans un délai de 30 jours après une opération ou d’un an après la pose d’une prothèse est classée nosocomiale. Ce genre d’infection est considéré comme un préjudice contractée en milieu médical et de ce fait ouvre droit à une indemnisation. C’est la loi Kouchner de 2002 qui prévoit le régime juridique d’indemnisation de la victime d’une infection nosocomiale.

Indemnisation de la victime d’une infection nosocomiale

Pour se faire indemniser, le patient ou ses proches doivent premièrement prendre possession du dossier médical puis saisir la Commission Régionale de Conciliation et d’Indemnisation (CRCI). En cas d’acceptation du dossier déposé, le requérant aura à présenter son recours financier. D’autre part, il est possible de faire appel à l’association Aide Victimes France (AiVF) afin de se faire assister gratuitement par un médecin expert ou un avocat pour savoir sil le cas se rapporte vraiment à une infection nosocomiale. L’avis de la CRCI (encore appelée CCI) orientera le recours du requérant après.

Le barême d’indemnisation

Le principe de l’indemnisation, c’est la réparation intégrale du préjudice. C’est donc l’importance de ce préjudice qui sera à bien définir et l’expert en estimation est incontournable car il aura aussi à évaluer la situation globale de la victime. Le préjudice en question concerne autant ce que la victime a déjà subi que ce qu’elle aura encore à subir dans l’avenir, comme par exemple un handicap à vie, et le lien doit pouvoir être démontré. Plusieurs critères, appelés postes de préjudices, entrent en jeu dans cette évaluation, y compris l’Aipp, l’indice professionnel, l’ITT et le Prétium doloris. L’indemnisation suite à un décès est évaluée sur la base de ce que l’expert établira comme préjudice moral et préjudice économique.

Conclusion

Avoir contracté une infection à la suite d’un acte médical, ça se démontre par une expertise. Quand le fait est avéré, la victime ou bien ses ayants droits si elle est décédée, ont droit à une indemnisation équivalente à la réparation du préjudice subi et qui pourrait éventuellement être encore subi ultérieurement.

Gel hydroalcoolique : solution hygiénique pour vous protéger au quotidien

Se laver régulièrement les mains constitue un geste barrière crucial à respecter, de nos jours, afin de se protéger au mieux contre le virus de la Covid-19. Mais lorsque vous vous trouvez à l’extérieur, vous n’avez normalement pas accès à de l’eau et à du savon. Un gel hydroalcoolique se révèle alors être pratique pour assurer votre protection, à ce moment-là. Mais quand et comment bien l’utiliser ? Quels sont les critères à considérer pour le choisir ? Ici, quelques éléments de réponses.   Lire la suite

Tout savoir sur ce qu’est la MedTech

Les progrès scientifiques ont favorisé la création des technologies de pointe. Ces derniers ont permis l’évolution d’un grand nombre de secteurs d’activité. Dernièrement, on entend parler de « MedTech ».

Qu’est-ce que la MedTech ?

Les éminents scientifiques définissent la « MedTech » comme un terme qui englobe toutes les technologies de pointe utilisées dans le domaine médical pour sauver ou améliorer les conditions de santé de certains patients. En partant de cette théorie, on a pu recenser plus de 500 000 technologies médicales. Afin de faciliter la mémorisation des objets qui constituent la MedTech, les experts l’ont divisée en seize catégories bien distinctes.
Outre les outils avancés tels que les IRM, respirateurs artificiels, organes artificiels, l’échographe, la MedTech company inclut également des outils très banals tels que les seringues, les pansements, les aiguilles chirurgicales, les fauteuils roulants, les lits d’hôpital, les tests d’ovulation, les prothèses auditives, les appareils dentaires et tant d’autres. Lire la suite

Comment savoir si nous avons les os nécessaires pour un implant dentaire ?

Si vous ne souhaitez pas abîmer vos dents encore saines se trouvant à côté de celles absentes, optez pour un implant dentaire. De plus, les implants dentaires ont une durée de vie plus longue, et ce si nous les comparons à un bridge. Toutefois, avant la pose d’un implant, il faut vérifier si vous avez assez d’os pour sa pose.

Pourquoi est-il nécessaire d’avoir une certaine masse d’os pour une implantation dentaire ?

Le fait d’avoir un maximum d’os est une condition essentielle à la pose d’un implant dentaire. Seuls un scanner ou une radio permettent de définir, avec précision, cette masse d’os. Lire la suite

Injections anti-rides : efficace et sans danger ?

Les rides viennent avec l’âge et provoquent des imperfections sur la peau. Généralement, elles proviennent d’un ralentissement cellulaire et d’autres facteurs. Il est possible d’effacer les rides grâce à l’utilisation des injections anti-rides.

Pourquoi les rides se manifestent sur la peau ?

Les rides deviennent apparentes sur le visage quand l’homme ou la femme dépassent certains âges. Du fait, les dermes commencent à résorber l’eau. À cet effet, la régénération cellulaire est ralentie. De plus, la production de collagène est moins importante dans l’organisme. Tous ses facteurs provoquent une diminution de l’élastine sur plusieurs zones du corps. Exemple, le visage, le cou, les paupières, le front… Outre l’âge, une forte exposition au soleil durant la jeunesse peut également accélérer l’apparition des rides dès la quarantaine. En effet, l’élastose sera produite en grande quantité dans l’organisme au lieu de l’élastine. Pour information, l’élastine est fabriquée par des cellules appelées fibroblastes. Pourtant, ces dernières sont alternées après une forte exposition à l’ultra-violet classé UVA. Lire la suite

En finir avec la cigarette, faire appel à une hypnothérapeute

Plusieurs astuces vous sont actuellement proposées pour enfin divorcer d’avec la cigarette. Ces dernières années, grâce à la prolifération des différentes techniques pour arrêter de fumer, on compte au moins 1,6 million de fumeurs en mois dans l’hexagone. Et en grande partie, les anciens fumeurs ont opté pour l’hypnothérapie.

Pourquoi arrêter de fumer

Avant de décider de faire appel à une hypnotherapeute toulouse, vous devez en amont prendre la décision d’arrêter de fumer. Il doit s’agir d’une initiative de votre part. Vous hésitez encore ? Voici quelques raisons pour finalement trancher et arrêter avec la cigarette. Lire la suite

Le remboursement de l’orthodontie adulte

Que les soins dentaires soient très onéreux, c’est de notoriété publique. Aussi pourrait-on se demander si on peut se permettre de corriger l’esthétique de sa dentition en espérant qu’un organisme de santé supporte une partie des frais.

Les motifs du recours à l’orthodontie adulte

Le recours à l’orthodontie peut être motivé par des raisons esthétiques, mais c’est beaucoup plus souvent pour régler des soucis d’élocution, de mastication et de dégradation de la santé des dents en raison de la gêne générée par des malpositions qu’une personne décide d’aller recourir aux services d’un orthodontiste. Des dents qui se chevauchent ou qui sont malpositionnées peuvent en effet gêner l’entretien de l’hygiène buccale, faciliter le dépôt de tartres, l’apparition de caries et causer des maladies dentaires. C’est une raison suffisante pour les organismes de santé de soutenir certains cas de traitement orthodontique par des programmes de prise en charge et de remboursement.

Orthodontie et assurance maladie

Il est possible de jouir d’une prise en charge et d’un remboursement d’une grande partie des soins d’orthodontie mais cet avantage ne s’adresse pas à tout le monde. Il est réservé aux patients âgés de moins de 16 ans et porte sur la consultation, les examens médicaux ainsi que les soins eux-mêmes. Des références sont prises pour le calcul des remboursements. Le tarif conventionnel de la consultation dentaire est par exemple de 23 € et 70 % sont remboursables. La Sécurité Sociale plafonne sa prise en charge à 193,50 € par mois et ce, pendant les 6 premiers semestres du long traitement. L’adulte est exclu de la jouissance automatique de l’assurance maladie en matière de soins orthodontiques.

Orthodontie et complémentaires santé

Il y a cependant quand même un moyen pour toute personne de prévenir le moment où, dépassant son seizième anniversaire, elle devra faire appel à l’orthodontie adulte. Il s’agit d’avoir un compte épargne et de souscrire à une mutuelle qui inclut les garanties qu’on souhaite avoir en matière dentaire. Pour une garantie optimale, voire maximale, il est conseillé d’opter pour une offre premium qui est la seule à couvrir la totalité des frais de traitement orthodontique. A titre de référence, les mutuelles de milieu de gamme ne garantissent qu’un remboursement d’environ 300 € pour un traitement orthodontique alors que les dépenses peuvent aller jusqu’à 1000 € par semestre. La jouissance des avantages du remboursement des traitements orthodontiques pour une personne âgée de plus de 16 ans se prévoit bien à l’avance. Pour en bénéficier, il s’agit de souscrire à un complémentaire dentaire et de préférence, en choisissant la formule premium.

Retrouvez un sourire parfait grâce aux implants dentaires

Vous rêvez d’avoir un joli sourire mais vos dents ne sont pas parfaites ? Les implants dentaires constituent une excellente solution pour remédier à ce problème de façon durable. Comment sont réalisés les implants dentaires et quels sont leurs avantages ?

Les implants dentaires pour remplacer les dents absentes

Les implants dentaires sont réalisés pour remplacer les dents qui sont déjà tombées pour des raisons diverses. Ils ont pour objectif d’offrir un confort de vie optimal aussi bien sur le plan fonctionnel qu’esthétique. Les implants dentaires sont des dents artificielles créées sur mesure pour combler l’espace vide et ainsi améliorer l’aspect général du visage. Ils permettent aux personnes qui les portent de manger normalement et de sourire en toute liberté. Lire la suite

Quels implants dentaires choisir ?

La pose d’un implant dentaire est la meilleure solution pour remplacer une dent extraite. Au-delà de son aspect esthétique, il conserve les mêmes fonctionnalités qu’une dent naturelle. Néanmoins, il existe différents types d’implants, le choix dépend de chaque patient.

L’implant dentaire endo-osseux

L’implant endo-osseux est le plus couramment utilisé. Cette méthode consiste à fixer la racine artificielle directement dans l’os de la mâchoire. La pose de l’implant se déroule alors en deux temps. La première partie se rapporte à la mise en place de la racine artificielle. Le chirurgien dentaire incise le tissu gingival afin d’avoir accès à l’os et y poser l’implant. Il faut ensuite attendre jusqu’à 6 mois pour que la cicatrisation et l’ostéointégration soient terminées. Ce phénomène correspond à l’acceptation de la racine artificielle par l’os. Une fois l’implant accepté par l’organisme, il est alors possible d’y poser un pilier sur lequel sera fixée une couronne artificielle en céramique. Le plus souvent, les implants utilisés pour ce type d’intervention sont à vis. Cependant, il est possible de recourir à des implants laminés ou lisses. Lire la suite