Quels remèdes naturels pour soigner le foie ?

Quels remèdes naturels pour soigner le foie ?

Avec la bonne préparation, le bon dosage et le bon nombre de fois de prises par période, l’artichaut, le desmodium, le radis noir, la chicorée, le boldo, le romarin, l’ail, le chardon-marie ou encore la chrysanthelle est un puissant détoxifiant du foie. Des précautions sont toutefois à considérer pour des situations comme l’allaitement, la grossesse et certaines allergies.

Les symptômes d’un foie malade

Pour vos problèmes de foie, pensez au desmodium

Source : plantes-et-sante.fr

Quelques symptômes apparaissant en même temps nous révèlent un foie intoxiqué. Une démangeaison au niveau de la peau et provenant de l’intérieur peut être la sensation d’un excès de toxines apparaissant jusqu’à la surface de la peau.  Une fatigue générale qui survient sans avoir fait plus d’effort qu’habituellement peut être le signe que le foie fait plus de travail que normalement et cela voudrait dire qu’il est malade. Une diarrhée qui s’accompagne d’une impression de pression interne et de malaise peut être causée par un système de purification défaillant, c’est-à-dire un foie en mauvais état. Un changement d’odeur notable au niveau des évacuations avec notamment un assombrissement de la couleur de l’urine peut vouloir dire que le foie ne neutralise plus suffisamment les toxines et que celles-ci envahissent le corps. L’impression de gonflement chronique au niveau des membres accompagnée d’une douleur abdominale signifie probablement que le foie fonctionne mal. Respirer mal à cause d’une remontée de gaz depuis l’estomac peut ne pas être lié à un problème d’estomac mais plutôt à un foie intoxiqué. De même, une crampe d’estomac répétitive peut être plus l’effet des toxines non évacuées par le foie que le symptôme d’une maladie de l’estomac. Une combinaison de quelques-uns de ces symptômes révèle avec certitude que c’est le foie qui est défaillant. Le malade qui désire utiliser un détoxifiant naturel comme remède pour le foie dispose d’un vaste choix de solutions.

Les solutions naturelles aux maladies du foie

Un radis noir, remède naturel pour le foie

Source : bioalaune.com

Une vaste palette de plantes s’offre aux patients qui veulent du naturel comme remède du foie intoxiqué.

  • L’artichaut dont les feuilles sont riches en cynarine stimule la sécrétion biliaire et favorise l’évacuation des toxines, non seulement celles du foie, mais aussi celles des reins.
  • L’ail avec ses dérivés ajoène, alliine et allicine, entre autres, est un excellent détoxifiant du foie.
  • Le romarin, grâce à sa richesse en antioxydant, assure une fonction protectrice pour le foie.
  • La chrysanthelle associée avec la fumeterre est pour le foie un puissant accélérateur de drainage.
  • Le boldo qui est un petit arbre originaire du Chili est au même titre que le romarin et l’artichaut une plante aux vertus hépatobiliaires. Le chardon-marie qui se distingue par sa teneur en silymarine est connu depuis l’antiquité comme plante à utiliser pour la détoxification du foie.
  • Le radis noir qui dispose d’une grande puissance pour le nettoyage du foie est l’allié à ne pas négliger à l’occasion des fêtes bien gourmandes.
  • Le desmodium est l’autre allié de telles fêtes grâce à ses propriétés protectrice et détoxifiante. La chicorée avec son aide pour la sécrétion biliaire fait office de draineur hépatique et lutte contre flatulences et ballonnements.

Précautions et dosage

Une photo d'artichaut, un remède reconnu pour les maux de foie

Source : synergiashop.com

Bien que naturel, un remède pour le foie à base de plante est à prendre avec précaution puisque comme la Nature le veut, l’efficacité dépend de certaines conditions. L’artichaut est par exemple à proscrire pour les femmes allaitantes, de même que pour les victimes du calcul de la vésicule biliaire. 50 g de feuille d’artichaut est à faire bouillir pendant 10mn dans 1l d’eau et à boire matin, midi et soir avant le repas, une verre à chaque fois. L’ail ne se prend pas avec les anticoagulants. Manger 2 gousses par jour fait l’affaire. Une cuillère à café de romarin infusée dans 150ml d’eau pendant une dizaine de minutes est à boire à jeun le matin pendant 20 jours. 200g de chrysanthelle avec 200g de fumeterre et 100g de romarin sont à infuser dans 1l d’eau pendant 10mn et à boire pendant 10 jours à raison de 4 tasses par jour avant les principaux repas. Un à trois sachets de boldo infusé chacun dans 20cl d’eau bouillante pendant 10mn est à boire par jour. Le chardon-marie ne s’adresse ni aux femmes enceintes ou allaitantes, ni aux allergiques aux astéracées. 50g de graines sont à faire bouillir dans 1l d’eau pendant 15mn, à infuser pendant 10mn et à boire trois fois par jour pendant un mois, puis pendant 20 jours à chaque fois pendant les 2 prochains mois. Le jus de radis noir ne convient pas aux malades du calcul biliaire. 1 ampoule, trouvable en supermarché, est à boire trois fois par jour pendant une semaine. On peut s’attendre à avoir la nausée ou une diarrhée en prenant du desmodium. Faire bouillir 10g de desmodium séché dans 1l d’eau pendant 15mn et boire un bol trois fois par jour pendant un mois puis pendant 20 jours à chaque fois pendant les 2 mois suivants comme pour le chardon-marie. 20g de fleurs, feuilles et racine de chicorée sont à faire bouillir dans 1l d’eau pendant 5mn et à boire midi et soir à raison d’une tasse à chaque fois.

Utilisées comme traitement de l’intoxication du foie ou comme mesure de prévention, ces nombreuses plantes sont de véritables solutions naturelles que Mère Nature nous offre. Elles nous permettent d’évacuer le surplus de toxine présent dans le corps et nous aident à faire face à d’inévitables fatigues du foie.

À propos de l’auteur

Marianne author

Laisser un commentaire